À la découverte du vin d’Australie

 

Parmi les nouveaux pays producteurs de vin au niveau de l’hémisphère sud, on retrouve la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud, l’Argentine et l’Australie. En effet, après une décennie très difficile, le vin australien retrouve enfin sa place dans le marché, en séduisant de plus en plus d’étrangers et avec une réputation qui s’améliore nettement.

Quelques chiffres

Avec une production de prés de 13.9 millions d’hectolitres chaque année, l’Australie occupe la cinquième place dans le classement des 10 producteurs mondiaux de vins. Malgré une faible demande locale, l’Australie, a fixé des objectifs plus ambitieux en visant l’exportation de ses produits vers l’étranger. En effet, en 1996, une stratégie a été développée par le gouvernement australien, « Strategy 2025 » qui a pour but de faire de l’Australie l’un des pays les plus grands producteurs de vin au monde.

D’après les chiffres officiels de 2016-2017, livrés par les services des exportations de l’Australie, montrent que cette dernière est en train de s’améliorer d’une année à une autre. En effet, en 2017, les exportations de vin australien a enregistré une augmentation de 10 %, en enregistrant un gain de 1.55 milliard d’euros grâce à l’augmentation de 47 % de la demande des deux plus grands marchés du vin, de la Chines et des États-Unis. Selon Le propriétaire du grand négoce en vin le Raphaël Michel, « Même-ci la France reste le premier fournisseur de vins en Chine, l’Australie commence à séduire le marché chinois ».

Le cinquième plus grand exportateur du vin en monde, dont le breuvage était considéré comme corsés et de bon marché est désormais de plus en plus en concurrence avec les crus de très bons qualités.

Un climat favorable à la production de vin

Introduit depuis 1788, c’est au sud et au sud-est australien qu’on retrouve les cultures des vignobles. Bénéficiant d’un climat propice, rappelant celui de la méditerranée, bien ensoleillé et des température modérés, un climat idéal pour la culture de la plupart des cépages.

Toutefois, à l’intérieur des terres et au nord, on retrouve un climat plus sec, aride et avec une chaleur insupportable. Dans cette zone, la bonne qualité des vignobles, ne peut pas tout le temps être assurée par une bonne irrigation. La grande superficie de l’Australie et les nombreuses variations climatiques offrent au cultivateur de vignes, la possibilité de conduire des vignes avec succès.
« C’est pour ces raisons qu’on retrouve un large éventail de variétés et de cépages en Australie, ainsi la possibilité de goûter à tous les types de vins du rouge au plus pétillants. » comme l’a expliqué le dirigeant et le propriétaire du négoce en vin le Raphaël Michel.

Investissement dans l’œnotourisme

Découvrir la culture et le paysage australien en dégustant les plus bons des vins, c’est le grand défi qui se sont fixé plusieurs vignerons australien. En effet, le gouvernement australien veut renforcer la production du vin en transformant les touristes étrangers en des ambassadeurs de ses vins.

Depuis fin août, le gouvernement a annoncé un plan d’investissement important dans le secteur vinicole, repartis entre aide à l’exportation et le développement de l’œnotourisme

 

Author: Larry Martinez

Share This Post On
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services