Le halal et les paniers de l’islam au mois de ramadan
Mai02

Le halal et les paniers de l’islam au mois de ramadan

Ramadan est le mois le plus attendu par les musulmans pratiquant et par les commerces proposant des produits halal.

Ce mois béni qui va débuter d’ici quelques semaines est la période phare du marché Halal qui est d’ailleurs en plein élan depuis quelques années.

Bientôt les musulmans vont jeûner durant une bonne trentaine de jours et les commerces du Halal accueilleront la période la plus attendue de l’année.

Tout comme les fêtes de fin d’année, les Saint-Valentin, les fêtes des mères… le mois de ramadan est devenu un événement commercial plus qu’un rendez-vous religieux.

Durant le mois de ramadan, nous voyons des consommateurs qui n’ont aucun rapport avec l’Islam choisissant des produits conçus pour être utilisés par des personnes musulmanes : les produits halal.

Ce mois sacré et une bonne occasion pour les commerces halal, qui est en pleine montée depuis des années dans la France et le monde entier.

Le marché halal dopé par le ramadan

Pour les supermarchés, hypermarchés, grandes surfaces et autres magasins de proximité, le mois de ramadan est l’occasion de diversifier les produits halal et de les mettre en avant.

Pendant le mois de ramadan 2018, les familles musulmanes reçoivent des amis de toutes religions et croyances pour les faire déguster leurs savoureuses recettes concoctées uniquement avec des produits halal.

D’après les études menées par un cabinet spécialisé dans les études de consommations et les réunions de consommateurs, les consommateurs musulmans dépensent le double pour leurs paniers alimentaires pendant le mois de ramadan.

D’après la même étude, des consommateurs qui n’ont aucune appartenance musulmane affirment qu’ils favorisent les produits halal et qu’en mois de ramadan ils trouvent plus facilement les aliments appartenant au marché halal.

La France, premier marché européen du halal

Toujours selon la même étude, en 2016 le chiffre d’affaire halal est estimé à sept milliards d’euros. Un chiffre notable qui selon les experts « dépassera d’ici peu le marché bio et pourrait représenter jusqu’à 20 % du marché alimentaire en 2020 ». A l’échelle international, le marché halal a atteint 600 milliards d’euros et s’implante dans presque tous les pays du monde. L’Allemagne est le premier pays en Europe proposant les produits halal.

Estimé à 17 milliards de dollars par an, le marché halal français est le premier en Europe avant l’Allemagne et la Belgique.

« Ce qui bloque en France, c’est que la question du halal est traitée de façon trop idéologique et pas assez économique… Si on traîne trop, ce sont les pays étrangers qui vont récupérer le marché halal français. La Belgique, l’Allemagne ou encore les pays du Maghreb se préparent déjà… », explique l’expert consultant du cabinet AB Associates, M. Bouzid.

 

Read More
Les procédures judiciaires et l’impartialité doivent être respectées
Avr13

Les procédures judiciaires et l’impartialité doivent être respectées

Le droit au Droit


Quelle que soit sa nationalité, sa religion, ses idées et au-delà de tout type d’appartenance, une vie humaine reste une vie humaine.
La vie d’un jeune syrien disparu lors d’un bombardement, celle d’un migrant qui se noie en mer méditerranée, celle d’un Palestinien torturé parce qu’il protège sa terre ou encore celle d’un jeune Français assassiné lors d’un concert à Paris… Toutes ces vies sont sacrées et d’égales importance. Elles réclament notre totale attention, et exigent toutes que justice soit établie.

Il faudrait pas ailleurs, préserver nos valeurs communes et l’humanité commune qui réside en chacun d’entre nous.
Toutes ces vies ruinées doivent nous faire prendre conscience qu’il y a lieu d’un véritable problème quant à la manière dont le monde avance et est géré par les différentes puissances mondiales.
Chacun de son coté, on nous dressant les uns contre les autres, nous n’aboutirons à aucune solution. Il faut par ailleurs, créer des ponts et multiplier les liens. C’était et est toujours la question pour laquelle l’islamologue Tariq Ramadan mène son combat.
Le droit au Droit est un principe fondamental. L’idée de croire qu’on peut promouvoir le vivre-ensemble autour d’une citoyenneté égalitaire est tout aussi fondamental.
Comme les minorités visibles, les femmes souffrent également au quotidien des différents comportements discriminatoires dans leur environnement social et professionnel.

L’affaire du théologien suisse, Tariq Ramadan, est emblématique de tout ce qui vient d’être cité précédemment. L’intellectuel inculpé et incarcéré depuis le 2 février suite à deux plaintes (non-fondées) de femmes qui l’accusent des pires agissements. Il demeure placé en détention provisoire (pour une durée indéterminée) dans une cellule à l’isolement dans la prison de Fleury-Mérogis dans le département de l’Essonne dans la banlieue de Paris. Très controversé après ces révélations, l’intellectuel est aujourd’hui victime d’un violent lynchage médiatico-politique. Ses proches qui se sont retrouvés privés de tout contact et de toute visite, s’inquiète terriblement quant à son état de santé qui s’est gravement dégradé depuis son incarcération. Ils déplorent ainsi, le traitement médical indigne et inadapté qui lui est réservé en prison.

‘‘ Il faut une justice équitable libérée de toute influence médiatique ’’


Pour Yamin Makri, un ami très proche de l’islamologue genevois, et qui pilote également son comité de soutien, il s’agit de révélations diffamatoires, totalement à des années de lumière de ce que le professeur Ramadan est, défend et promeut.

Selon lui, ‘‘ Il faut une justice équitable régulière et libérée de la moindre influence médiatique ’’.
‘‘ Une grande partie de la communauté française musulmane ou pas, constate l’existence d’un ‘‘ deux poids deux mesures ’’. Cela n’a toutefois pas freiné l’expression d’une forte solidarité, des marques d’affection et de soutiens, pour lesquelles nous éprouvons une grande reconnaissance ’’, indique Makri.

‘‘ Il est consolant et encourageant pour les amis et la famille de recevoir une telle empathie en ces jours de lourde épreuve ’’, rajoute-t-il.

Dans le contexte d’une violente campagne médiatique que subit l’entourage du théologien depuis le début de cette affaire, la pétition organisée par le comité de soutien de ce dernier a réussi malgré tout de recueillir plus d’une centaine de milliers de signatures en faveur de sa libération.

Yamin Makri finit par révéler à la rédaction du journal LeMuslimPost, qu’ ‘‘ avant de défendre un homme qui compte pour nous et que nous aimons, nous défendons avant tout des valeurs communes qui nous lient en tant que citoyen au sein d’une société démocrate ’’.

Read More
     Satellite de télécommunications
Avr11

     Satellite de télécommunications

 

 

Il s’agit d’un satellite artificiel (gravitant autour d’une planète) placé dans l’espace pour des besoins de télécommunications.

Il circule sur une orbite de Molnia, une orbite terrestre basse ou une orbite géostationnaire.

Un satellite de télécommunications relaie le signal par des stations émettrices vers des stations réceptrices.

 

   Communication par satellite :

 

Les communications par satellite existent depuis les années 1970 car “pour ceux qui se déplacent à l’échelle du pays, et parmi ceux-ci les marins, les transporteurs routiers et les aviateurs, il existe des systèmes spécifiques pour les communications d’urgence, d’information météorologique, de navigation et éventuellement pour les correspondances privées”.

Les constellations satellitaires font intervenir les mêmes industriels qui, en investissant tous les segments de la mobilité, cherchent à établir les modalités de convergence des systèmes mobiles.

Opérateurs de télécommunications :

 

En 1991, le gouvernement fédéral vend ses parts aux entreprises de téléphone.

Les opérateurs télécoms du monde entier (Orange, Paritel, Vodafone, T-Mobile, Mobitel…) ont alors mis en place des projets qui ont pour objectif d’établir un service de télécommunications mobiles à l’échelle mondiale à partir des réseaux satellitaires à orbite basse afin d’établir une communication directe avec des terminaux portables.

Les trois projets ont le même objectif, c’est-à-dire la transmission bidirectionnelle en temps réel de données textuelles partout dans le monde, mais sur des terminaux différents.

 

Les principes du positionnement par satellite :

 

Les systèmes à couverture globale ne s’adressent pas de façon majoritaire à un usage urbain.

Ils servent plutôt aux utilisateurs éloignés (on prend l’exemple des plates-formes pétrolière), aux usagers à grande mobilité (tous les corps professoraux qui font du repérage de terrain et les hommes d’affaires) et surtout aux pays dont l’infrastructure en télécommunications est en voie de développement.

Toutefois, les systèmes à couverture globale comportent une inconnue de taille : leur fonctionnement dans l’espace.

De nombreux observateurs s’interrogent sur leur fonctionnement et leur viabilité.

 

 

 

La multiplication des projets satellitaires pose deux problèmes, d’ordre financier et technique.

Financier, parce que les données chiffrées sont confidentielles, et technique, parce que leur fonctionnalité n’est pas garantie.

 

Malgré l’absence de précisions financières, de nombreux acteurs des secteurs de télécommunications (les manufacturiers et les opérateurs (Orange, Vodafone, Paritel…) sont nombreux) se positionnent par le biais d’ententes, de prises de participation aux consortiums ou tout simplement d’accords interentreprises afin d’être présents sur ce marché dont on dit qu’il sera très lucratif.

 

  Concurrence sur le marché de la téléphonie

La concurrence entre les nombreux programmes a entraîné la disparition de la moitié d’entre eux bien avant leur réalisation.

Ce qui révèle une logique très différente de l’offre cellulaire dans la mesure où la réglementation mise en place vise précisément à établir une concurrence entre les différents acteurs.

 

L’évolution des entreprises des télécommunications a permis de situer les intervenants français, en donnant également les premiers indices de la constitution des marchés de la mobilité.

Cette vue d’ensemble montre que la toile d’araignée se tisse lentement, chaque acteur tirant les ficelles qui lui sont propres.

 

Les stratégies de diversification et d’internationalisation poursuivies par les acteurs de télécommunications montrent que le phénomène de la convergence est plus que jamais à l’ordre du jour.

Read More
La présomption d’innocence, une règle clairement mise à l’écart !
Mar22

La présomption d’innocence, une règle clairement mise à l’écart !

 

Une justice à géométrie variable ?

 

Depuis le 02/02/2018, l’islamologue suisse « Tariq Ramadan » est placé en détention à l’isolement dans le quartier haute sécurité de la prison de Fleury-Mérogis en Essonne. Le 15 du mois, son état de santé s’étant considérablement détérioré en raison d’un manque de soin et de traitement médical, il est atteint à la fois d’une sclérose en plaques et d’une autre neuropathologie. Le Professeur universitaire en théologie s’est rendu en ambulance au tribunal de justice pour savoir si oui ou non la cour d’appel maintenait sa détention.
Pour consolider sa remise en liberté, les avocats Julie Granier et Yassine Bouzrou ont remis une lettre officielle du médecin de la prison au juge, stipulant que l’état de la maladie de « Tariq Ramadan » n’était du tout pas compatible avec sa détention. En outre, les avocats ont proposé plusieurs éléments de garantie prévenant complètement tout risque de fuite de leur client (qui motiverait sa détention), la remise de son (unique) passeport suisse, l’interdiction de quitter le territoire, le pointage quotidien au commissariat ainsi que le versement d’une caution de la valeur de 50 000 euros.
Malgré tous ces éléments, la cour d’appel, a décidé de reporter sa prise de décision et a réclamé un rapport médical complet même en dépit de la présence de plusieurs autres dispositifs envisageables et moins risqués sur la santé de Tariq Ramadan comme l’assignation à résidence ou le port d’un bracelet électronique.
Un traitement d’une telle sévérité, notamment au regard d’irrégularité relative à la procédure judiciaire (la perte d’un élément maître fourni par la défense), rend par conséquent, légitimes les questionnements et les inquiétudes sur le caractère ‘‘ particulier ’’ que présente cette affaire.
Victime d’accusations mensongères avant même le début de l’enquête judiciaire, dans plusieurs médias et par des personnages de la scène politique, en guerre contre sa position et ses engagements religieux et politiques. L’homme suisse, voit son droit légitime à la présomption d’innocence littéralement bafoué depuis cet automne. De plus, il est à ce jour placé à l’isolement, sans coup de téléphone ni aucune visite de la part de ses proches, quand parallèlement d’autres personnes, reconnues, présumées réellement coupables et sont cibles d’accusations similaires ne sont pas mises en prison !
Quel sentiment imaginons-nous ancrer dans l’esprit des Français, si ce n’est déjà ancré ! Face à cette inégalité et sévérité du traitement, peut-être le sentiment d’une justice à géométrie variable ?



‘‘ Une mise en scène à des fins politiques et sans rapport avec la cause des femmes ’’

Les récentes actions diffusées sur les réseaux sociaux prouvent à quel point les violences faites aux femmes, sont un phénomène grave et majeur touchant toute personne de notre société actuelle. Et ce n’est qu’avec force, que nous défendons l’idée que quelle que soit la nature de cette violence, celle-ci sera considérée comme étant un crime et qui doit être sévèrement puni. C’est encore une raison pour laquelle nous devons faire en sorte que ce mouvement en faveur de la gente féminine (et qui emporte manifestement une adhésion encore plus large), ne soit pas déguisé à des fins politiques sans pour autant avoir un rapport avec la cause des femmes. Il est donc de notre devoir et dans l’intérêt de toutes et de tous, de sonner l’alarme contre ces motivations médiatiques et / ou politiques qui pourraient entraver le bon fonctionnement de la justice et empêchait la vérité de prendre son cours.

Read More
Télécommunications  
Mar22

Télécommunications  

 

  Services de télécommunication

 

Le modèle européen, est constitué d’entreprises de télécommunication en monopole d’État hautement réglementé. Ce modèle comporte beaucoup d’avantages, comme l’établissement de normes et de standards qui facilitent l’intégration des utilisateurs.

Le coût de développement des services est réparti entre les utilisateurs et il est plus facile pour une petite entreprise d’avoir accès à des services à coût abordable.

    Concurrence :

 

L’absence de concurrence peut toutefois constituer un obstacle à une offre d’infrastructures et de services concurrentiels sur le plan technologique et au niveau des tarifs par rapport au marché international.

 

L’autre modèle est celui d’un marché partiellement ou totalement déréglementé qui a l’avantage de faire en sorte que la concurrence soit ouverte sur les marchés ; ce modèle évite ainsi les distorsions de marchés qui sont très coûteuses pour l’économie, comme l’interfinancement des services et le détournement des communications sur le marché de l’interurbain ou des communications à valeur ajoutée.

 

La concurrence sur le marché devrait aussi être telle que la technologie utilisée soit, au moins à moyen terme, la plus avantageuse pour tous les agents économiques.

De plus, les technologies développées sur le marché national sont exportables, alors que les entreprises des autres pays doivent aussi adopter la technologie la plus récente pour être concurrentielles.

 

L’accès universel au réseau des télécommunications, le partage des coûts des infrastructures dans les régions à faible densité, le développement de réseaux parallèles de transport à grande capacité (qui peut conduire à un surinvestissement dans le secteur), l’établissement de standards pour assurer l’interactivité entre les utilisateurs du réseau et, enfin, la capacité financière des entreprises à entreprendre tous les investissements nécessaires pour développer l’autoroute de l’information sont autant de problèmes qui se posent dans un marché déréglementé.

Entre le modèle fortement réglementé et inefficace et celui de la concurrence ouverte sans coordination, il est possible d’avoir une organisation des marchés qui permette de combiner les avantages des deux modèles présentés.

 

En raison du caractère public des télécommunications, il faut arriver à générer des externalités pour l’ensemble des agents économiques.

Les externalités permettent un meilleur accès aux technologies de pointe et contribuent à éviter un surinvestissement dans le secteur des télécommunications.

Il est donc souhaitable d’avoir, dans un contexte concurrentiel, une combinaison de réseaux à caractère public et privé et un partenariat entre les divers intervenants afin d’obtenir des externalités pour l’ensemble de l’économie.

  Situation des réseaux de télécommunications en France

 

La question qui se pose en France est de savoir si les entreprises de télécommunication se trouvent dans une situation leur permettant d’offrir aux sociétés françaises les infrastructures et les services nécessaires, compte tenu des nouvelles tendances du marché.

 

  Opérateurs de télécommunications

 

Comment aborder son changement d’opérateurs en toute tranquillité quand on a une entreprise ?

De nos jours, de nombreux opérateurs interviennent, du coup, les solutions télécom pour les entreprises sont en perpétuelle évolution.

Paritel est un opérateur télécom spécialisé sur les grandes, moyennes et petites entreprises.

Cet opérateur offre à ses clients les meilleures solutions d’accès Internet pour leurs locaux.

Les solutions télécom de Paritel sont multiples et variées (offres de téléphonies fixes, mobile, Internet…).

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services