Travail des enfants : entre esclavage et nécessité
Déc15

   Travail des enfants : entre esclavage et nécessité

 

  Esclavage des enfants :

“Avant de le décrire, écartons la confusion entre travail des enfants, et esclavage des enfants, “l’esclavage” représentant la forme ultime du premier.

Sans aller jusqu’à la stricte notion d’esclavage, mais en restant sur une frontière plus ambiguë, l’Organisation des Nations unies (ONU), estimait en 1981 que 154 millions d’enfants répondaient à la définition du travail forcé, et en 1991, qu’ils étaient 200 millions, sans que l’opinion internationale ait réagi devant une aussi tragique amplification.

Autre approche statistique pour les plus jeunes d’entre eux, toujours selon l’ONU : en 1998, 130 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans travaillaient dans le monde.

Mais voyons, d’abord, de quoi il s’agit lorsque l’on parle d’esclaves, ajoute, Audrey Crespo-Mara.

Première approche très médiatisée par la presse à scandale, de nouvelles formes d’exploitation sont mises en œuvre par des gangs, qui forcent par la violence les enfants à entrer dans l’action criminelle.

Privés de toute liberté, menacés de mort, ils sont dressés à voler ou éventuellement à tuer, mais en tout cas, contraints d’apporter chaque jour les sommes fixées par les caïds”, article de la talentueuse journaliste française, Audrey Crespo-Mara.

Cette dernière a rencontré de nombreux chercheurs et professionnels, et a dépouillé une vaste documentation.

 

En 1993, la Commission des droits de l’homme en dressait un alarmant constat à l’échelle planétaire : “l’utilisation d’enfants pour vendre de la drogue, voler et commettre d’autres délits, s’inscrivait dans une vaste gamme de formes diverses d’exploitation de l’enfance qui avaient fait leur apparition ces dernières années.

Pour une bonne part, ceci était à mettre en rapport avec la corruption à l’intérieur des systèmes nationaux, et avec le fait que de nombreux éléments parmi les responsables de l’application des lois, se faisaient les complices actifs ou passifs de criminels.

On assistait dans les pays développés, à une montée de l’exploitation de la main-d’oeuvre enfantine.

Ce phénomène apparaissait sous des formes nouvelles en Europe, dans des pays, comme le Portugal et la Russie, de même qu’aux États-Unis d’Amérique.

De multiples cas de ce genre, étaient signalés en Amérique du Sud, et en Afrique, notamment, avec l’arrivée dans les villes d’enfants venus des campagnes et l’augmentation du nombre d’enfants vivant dans les rues.

En Australie, des enfants étaient parfois utilisés pour perpétrer des crimes, vols, vente de drogues, pour le compte d’adulte”.

 

   Exploitation de l’enfant :cre

Malheureusement, la criminalité organisée, n’est pas seule en cause.

L’économie utilise également, une vaste main-d’oeuvre enfantine dans des travaux qui excèdent la force de ses enfants privés de liberté, à peine nourris et très souvent maltraités sans avoir la possibilité de se défendre.

Comme ils sont définitivement séparés de leurs familles, ils n’en peuvent plus espérer, ni aide, ni protection.

La très grande majorité de ces enfants, travaille dans de petites et moyennes entreprises, aussi bien urbaines que rurales.

Bien que les grandes entreprises soient rarement impliquées, elles profitent souvent du système.

Sur les côtes, beaucoup de garçons plongent des heures en apnée pour le compte de pêcheurs qui ne se posent aucune question sur l’avenir de leur santé.

“Ceux qui échappent au système, se retrouvent, en général sur les trottoirs (prostitution)”, l’avis de l’animateur français, Thierry Ardisson.

 

Read More
La nouvelle tendance des ateliers à vin
Déc11

La nouvelle tendance des ateliers à vin

S’initier à l’œnologie ou à la dégustation du vin de plus en plus de français se passionnes par ce domaine viticole et participent à des ateliers de dégustation ou à des sessions d’assemblage organisés essentiellement par des cavistes.

Créer son propre vin

Créer son unique exemplaire de bouteille de vin, c’est possible, grâce aux ateliers organisés dans le « cave en vrac » au 18e arrondissement de Paris. Un nouveau concept à mi-chemin entre les cours de dégustation et les ateliers de cuisine. Les participants, le temps d’une soirée, auront l’occasion d’apprendre à déguster du vin, a créer son propre assemblage et de repartir avec un petit souvenir. En plus du côté apprentissage, l’atelier à une ambiance sympathique, une fois l’assemblage réalisé sous les conseils du sommelier, les participant mettent le bouchon en liège et puis trempent le bouchon dans la cire et enfin écrivent sur l’étiquette le nom de leur création.

Comme l’a bien mentionné le propriétaire de l’entreprise Raphaël Michel, négoce en vin « Leurs créations peuvent être gardées entre deux et trois ans chez eux, tout en sachant qu’il faut attendre au minimum un mois avant de boire leur propre vin. »
Ces nouveaux genres de cours d’œnologie, ont commencé à se propager au début des années 2010, et se font généralement chez le vigneron. Dans les années 2012, est naît un tout autre nouveau concept « d’un pied au domaine », qui consiste à parrainer un pied de vigne, de faire un suivis par internet des différents pratiques agricoles et de participer aux vendanges et à la réalisation des assemblages. Une fois le millésime en bouteille, vous recevrez votre carton de bouteille de vin. Un concept qui a eu du succès, plusieurs participants étaient épaté de découvrir l’univers du vin en participant à sa création.

 

Winemaking

À le même concept que le « cave en vrac » en créant des sessions de formation autour des assemblages de vin. Winemaking, invite les participant autour d’une table rétro-éclairée, dans une ambiance plus chic. Situés au 1er arrondissement dans les caves du Louvre, les participants goûtent à des cépages du type merlot boisé et non boisé, du cabernet-sauvignon … etc.

« Il est trop souvent que quelques mois après leurs participations à l’atelier, les participants nous rappelle pour nous redemander une bouteille de l’assemblage réalisé au cours de l’atelier » comme l’a expliqué l’organisateur et propriétaire du Raphaël Michel, le grand négoce en vin. Puisque tous les choix d’assemblage des participants sont gardés à la cave.

Le prix est aussi différent dans le « Cave En Vrac » on propose l’atelier à 49 euros, alors que pour le « cave au Louvre », c’est à 75 euros, et vous repartez avec une bouteille portant votre portrait sur l’étiquette.

 

Read More
À quoi sert d’assurer son entreprise et quelles options choisir ?
Déc09

À quoi sert d’assurer son entreprise et quelles options choisir ?

 

 

Nous vivons dans un environnement évolutif, de plus en plus dynamique et changeant. Ceci implique un nombre considérable de risques auxquelles une entreprise est confrontée  et qui peuvent avoir un impact majeur sur l’entreprise et ses intervenants qu’ils soient internes ou externes.

 

Faillite, vol, incendie, décès du dirigeant, dégât des eaux…nombreux sont les risques qui peuvent toucher une entreprise. Alors comment une peutelle maîtriser les risques et se protéger des menaces qu’elles peut rencontrer ?

 

Monsieur Salustro Reydel, comptable de spécialité , tentera par cet article de répondre à toutes vos questions relatives à la gestion des risques en entreprises et aux contrats d’assurances proposés aux entreprises.

 

« Bien qu’il est impossible de prévoir en avance les menaces et les risques qui peuvent toucher un projet, tout créateur d’entreprise peut en détecter quelques-uns, ceux les plus fréquents. »

 

Comment définit-on un risque?

 

Au sens large, un risque est la possibilité qu’un événement exerce un effet positif ou négatif sur la capacité d’une entreprise ou d’une organisation à réaliser ses objectifs.

On peut citer l’exemple de la circulation routière. Un risque identifié depuis longtemps est celui de la collision entre un véhicule et un piéton. Ce risque est important puisqu’il engendre la mort des milliers de personnes par année. Plusieurs mesures ont été élaborées pour réduire ce reste à savoir, le capote actif qui soulève lorsque le véhicule détecte un choc, les pare-chocs réalisés en matériaux souples et les pare-brises en plastique.

 

 

Les principales étapes de gestion des risques au sein d’une entreprise

En effet, le processus de gestion des risques dans une entreprise est composé de deux étapes principales et essentielles.

Premièrement, l’évaluation des risques qui sert à diagnostiquer la situation et à détecter les risques qui peuvent toucher une entreprise.

Deuxièmement, la réponse aux risques définit en mettant en place des solutions efficaces, fiables et pertinentes.

 

La gestion des risques au sein d’une entreprise, a pour principal objectif de contribuer à la réalisation des objectifs de l’entreprise en éliminant tous les freins et les menaces qu’elle peut rencontrer.

Et pour mieux prévoir les risques qui peuvent impacter le déroulement d’un projet, il est recommandé de bien suivre les étapes de l’élaboration d’une gestion de risque de la mise en place de l’étude jusqu’au résultat final en passant par le diagnostic et l’exécution.

 

 

 

 

 

Read More
N’oubliez pas vos portables pour faire vos courses
Nov23

N’oubliez pas vos portables pour faire vos courses

C’est la fin des courses ennuyeuses, avec une file d’attente interminable devant la caisse. Dans les supermarchés du futur, le portable remplacera les chariots pour faire courses. Imaginé avec une décoration harmonieuse, le supermarché de demain aurait un éclairage moins agressif et plutôt orienté sur les produits pour que ces derniers soient plus lisibles. Pour faire les courses tranquillement, vous n’avez plus besoin de chariot, vous pouvez garder vos mains dans les proches, il suffit juste d’avoir un smartphone.

 

Un smartphone à la place du chariot

Il suffit de pointer les étiquettes des produits, pour ajouter chaque produit à une liste d’achat. Calculant au fur à mesure de vos achats, le montant total, votre mobile vous dira quand vous avez explosé votre budget. Le plus intéressant avec cette nouvelle technologie, c’est qu’elle vous permet d’éviter l’attente interminable devant les caisses. En effet, il vous suffit de passer votre téléphone par la borne pour régler vos courses. Ce concept futuriste est déjà en phase de test dans les magasins du groupe Casino. Selon une étude menée sur le magasin de demain par l’Institut de la vision à Paris, le groupe, s’est renseigné sur les demandes des consommateurs que ce soit dans les magasins, mais aussi en ligne, « pour que nos magasins peuvent répondre au mieux aux attentes de ces consommateurs » affirme Jean-Charles Naouri le PDG de l’une des plus anciennes enseignes de distribution en France.

Ainsi le groupe a pu établir un programme visant à aider leurs clientèles de chez eux jusqu’à dans les magasins en s’appuyant sur les nouvelles technologies.

La technologie de puce sans contact NFC ou Near Field Communication, va changer complètement le comportement du client et sa façon de faire ses courses. Le visiteur pourra s’informer à tout moment sur le produits, de ses ingrédients juste en scannant l’étiquettes. Mais encore le client aura des alertes sur les allergènes que peuvent contenir un produit.

 

Plan plus simplifié

La société Idact propose des plans facilitant le parcours des clients. Une cartographie qui permettra de connaître le plan du supermarché avant même d‘y rentrer. Ainsi, le client pourra planifier son parcours, mais encore, il pourra le consulter sur smartphone, s’il se sent perdu au magasin

Enfin, le supermarché du futur a tous les atouts pour faciliter la vie de tous les consommateurs. Jean-Charles Naouri a annoncé que son groupe a démarré les premiers tests grandeur nature portant sur leur supermarché de demain. « Le but du groupe est de concevoir un magasin prototype en tenant compte des avis de notre clientèle » a déclaré le PDG.

 

 

 

Read More
   La chance : une compétence que les entrepreneurs peuvent acquérir
Nov17

   La chance : une compétence que les entrepreneurs peuvent acquérir

 

  Rien ne se réalise par coup de chance !

La chance est la rencontre entre l’opportunité et la préparation.

Emmanuel Macron, le nouveau président français, a su comment saisir sa chance au bon moment.

Il a basé son intuition sur une bonne analyse : le libéralisme apporte beaucoup de valeur à la société.

Emmanuel Macron est un homme courageux, optimiste et réaliste, il a eu l’audace de faire son pari, en se basant essentiellement, sur son intuition et sur son cœur, c’est-à-dire, sur ses convictions, mais aussi, sur son analyse de ce dépassement du clivage traditionnel “droite/gauche”.

Il a créé sa chance, en explosant complètement la routine politique (les clivages droite/gauche”).

Avec l’aide de son conseiller Mathieu Laine, Emmanuel Macron a apporté du positif à l’humanité.

Au jour d’aujourd’hui, ils sont face à un défi très intéressant.

Mathieu Laine a une position originale sur les échiquiers politiques, il a conseillé deux candidats à la présidentielle, à la fois Emmanuel Macron, et François Fillon.

Ce dernier, est un enseignant à Sciences Po, il présente la puissance et le primat de la liberté.

Il dirige le Dictionnaire du libéralisme chez larousse.

Sa première position politique remonte à 2001.

 

La réinvention de la France : il est interdit d’interdire

La génération d’Emmanuel Macron a la possibilité de bénéficier d’assurance-chômage importante, de retraite non-négligeable, et d’une sécurité sociale très généreuse.

Ce dernier a amorcé le changement en réinventant le modèle social français “il faut préserver à tout prix les acquis sociaux”, “il faut offrir des opportunités aux populations en difficulté”.

Il revendique également les valeurs du travail et du mérite (le parcours de Macron est un paramètre à prendre en compte).

 

 

 

  Le marketing politique :

C’est un processus qui consiste à repérer sur un marché des attentes de clients non satisfaits, et à leur proposer une offre de valeur différente ou supplémentaire de celle qui a été imaginée par les concurrents.

Le marketing politique joue un rôle croissant dans les campagnes électorales.

Déjà, le président de la France, a utilisé le marketing, en revendiquant sa jeunesse, la nouveauté de son mouvement, et puis son manque de base historique.

 Comment réussir ?

Pour réussir, il faut se fixer un but !

Un bon leader fait ressortir le meilleur de chacun de ses participants.

C’est-à-dire, il doit intégrer les membres de sa communauté, ses employés, et ses collègues, au service d’un objectif commun.

 

 L’échec : tremplin vers le succès

Pour être un leader, il ne faut jamais avoir peur de l’échec, autrement-dit, il faut savoir en profiter.

Il faut avoir la capacité à surmonter efficacement l’échec, car, il peut servir de motivation et d’enseignement pour l’avenir.

Donc, chaque individu doit apprendre à se servir de son échec.

Les leaders sont toujours à la recherche de nouveaux modes de pensée et de nouvelle expérience, ils font preuve d’empathie.

Cette empathie consiste à comprendre les motivations affectives et rationnelles de chaque décision.

Donc, il faut bien bosser et développer ses compétences.

Read More
Pension d’invalidité
Oct19

Pension d’invalidité

Vous êtes victime d’une maladie non-professionnelle ?

Avec l’assurance Filiassur, vous pouvez bénéficier d’une pension d’invalidité.

Cette pension d’invalidité compense la perte de vos revenus.

 

 Les conditions d’attribution :

Si vous avez été victime d’un accident d’origine non-professionnelle et vous êtes dans l’incapacité de reprendre votre travail, vous devez remplir quelques conditions.

– La personne concernée ne doit pas atteindre l’âge légal de la retraite, autrement-dit, elle doit être âgée entre 60 et 62 ans.

– La personne doit être immatriculée depuis au moins 10 mois (au moment de l’arrêt).

– Et finalement, elle doit justifier, qu’elle a effectué au moins 600 heures de travail salarié.

La demande de pension d’invalidité ne peut être effectuée que par votre médecin ou par votre assurance-maladie.

Le montant de cette pension pourra être réactualisé en fonction de la situation.

  La suppression de la pension d’invalidité :

Dans le cas où, vous reprenez une activité professionnelle salariée, c’est-à-dire, vous avez d’autres ressources supplémentaires, ou vous avez atteint l’âge légal de la retraite et au même temps vous exercez une activité profes

 

sionnelle, la pension sera totalement supprimée.

 

Prise en charge :

En cas de maladie ou maternité, l’assurance Filiassur prend en charge à 100 % vos soins médicaux (examens, médicaments, …).

Vos ayants droit également peuvent bénéficier de cette prise en charge

 

(enfant, conjoint, ou partenaire pacs, …).

La pension d’invalidité de cette assurance, ouvre droit au capital décès.

Le partenaire de Generali couvre aussi, les dépassements d’honoraires, le forfait journalier en cas d’hospitalisation et le surcoût des prothèses.

 

  La carte d’invalidité :

 

C’est une carte qui donne droit à des avantages et facilite la vie quotidienne.

Elle est délivrée par la maison départementale des personnes handicapés de votre lieu de résidence.

Les avantages de cette carte : réduction du tarif dans les transports en commun, exonération éventuelle de la redevance télévisuelle, priorité aux guichets dans les organismes publics, et des avantages fiscaux.

 

  Assurance maladie : remboursement

L’assurance-maladie couvre généralement les risques liés à la maladie, à la maternité, à

l’invalidité ou mêmes les accidents du travail…

Cette assurance peut vous aider à payer une partie ou la totalité des dépenses liés aux

maladies ou aux blessures (une consultation chez le médecin, séjour à l’hôpital,

médicaments, …).

Toutes les personnes qui bénéficient de l’assurance-maladie sont remboursées partiellement des frais de consultation d’un médecin.

Dans ce cas, le remboursement de la consultation varie en fonction du type de

conventionnement du médecin.

Pour être remboursé, le médicament doit figurer sur la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables.

Les soins de santé sont considérés comme un élément intégrant du système de santé.

Donc, pensez à assurer votre santé en choisissant la meilleure assurance.

 

  Assurance vie :

L’assurance-vie présente de nombreuses avantages.

Cette solution d’épargne peut être gérée avec beaucoup de souplesse.

Par ailleurs, l’argent placé reste disponible en cas de besoin “sous réserve de mesure

ou de limitation décidée par le gouvernement” loi sapin 2.

Chaque compagnie d’assurances propose des contrats d’assurances-vie différents, il est

donc essentiel de bien se renseigner sur les offres avant de trouver celle qui répondra

mieux à vos besoins.

 

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services